Cornus, Aveyron, France.

Loin de l'inutile

Proche de l'essentiel

La Commune

Nos liens





Rechercher

Cornus correspondait à un lieu de passage entre le Rouergue et le Languedoc, non loin du confluent de la Sorgues et du ruisseau de Boras.
Il y eut en ce point une importante activité industrielle, liée, principalement, aux richesses du sous-sol et à l’élevage du Causse : un martinet à cuivre, dit la Mouline, sur la Sorgue, des papeteries, dont l’une appelée le Moulin-Ferrand, fut en activité jusqu’en 1905, des filatures qui ont fonctionné jusqu’en 1925, des tanneries et des moulins à farine.
La fabrique de draps communs et d’étoffes, mé-
langées de fil et de coton, était réputée à la fin du xvmc siècle.
Des caves à fromages, dans les environs, constituaient un autre élément d’attraction pour les populations des Causses voisins,
La conversion au protestantisme des habitants de la vallée industrieuse, complémentaire des plateaux, ne fut pas seulement un acte de foi, mais une révolte contre !a domination ecclésiastique. Et sans aucun doute, le départ des riches familles protestantes fut une des causes de l’appauvrissement de notre région